Image default
Hebergement

Les avantages de la sous-location

Les avantages de la sous-location
Notez cet article

La location sur airbnb a le vent en poupe de nos jours, du fait de la possibilité de se faire d’importants revenus locatifs. Cependant, en lieu et place d’une location classique, nombreux sont ceux qui préfèrent désormais opter pour une sous-location, en raison des avantages qui y sont associés. Mais en fait, en quoi consiste ce mode de location, et en quoi cela peut-il être bénéfique de louer son appartement dans ces conditions ? Éléments de réponse !

Location sur airbnb : en quoi consiste la sous-location ?

D’entrée de jeu, il faut préciser que ce mode de location sur airbnb consiste tout simplement à louer à une tierce personne une partie, ou la totalité du logement que l’on loue déjà soi-même. C’est une solution parfaite pour les locataires qui ne comptent plus occuper leur maison sur une certaine durée. Bien qu’il s’en rapproche, ce mode de location ne peut cependant pas s’apparenter à un hébergement, puisque dans un tel cas de figure, il n’y a aucune contrepartie. De nombreux avantages y sont liés, surtout pour ceux qui décident de confier la gestion de leur location à des spécialistes comme Hostnfly.

Concrètement, en quoi est-ce avantageux de sous-louer son logement ?

Ce mode de location sur airbnb présente de multiples avantages, sous-condition qu’il respecte les dispositions légales en vigueur. Entre autres, en décidant de sous-louer son logement, le locataire peut assurer le paiement du loyer, et ce même s’il n’occupe pas l’appartement en question. Parallèlement, celui qui est en sous-location a la possibilité de prétendre aux dispositifs d’aide au logement, notamment l’Aide Personnalisée au Logement (APL). Mais ce n’est pas tout : le sous-locataire peut aussi bénéficier d’exonérations de frais de recherche de logement !

Il faut par ailleurs préciser que la possibilité de louer son appartement partiellement ou en intégralité permet au propriétaire d’avoir l’assurance de percevoir des revenus locatifs, même en l’absence du locataire principal. De fait, miser sur ce type de location sur airbnb permet aux propriétaires de continuer à réaliser des bénéfices sans devoir chercher éventuellement de nouveaux locataires. Et le plus intéressant, c’est qu’il est possible d’optimiser ces gains en sollicitant l’aide d’un service de conciergerie pour la gestion de sa location airbnb (plus d’infos à ce propos sur Gataka) !

Toutefois, comme évoqué précédemment, il existe des dispositions à prendre pour ne pas se retrouver en situation illicite. En effet, ce mode de location et extrêmement règlementé, et il est important de bien connaitre son fonctionnement et les précautions à prendre pour ne pas s’exposer à des sanctions.

Quelles sont les dispositions légales à prendre au préalable ?

Déjà, il faut préciser que dans le cadre d’une pareille location sur airbnb, le sous-locataire est considéré comme locataire du bailleur. En conséquence, celui-ci doit être informé par le locataire principal, soit par un acte d’huissier, soit par le biais d’une lettre recommandée. Cette dernière doit notamment mentionner les conditions de la sous-location sur la plateforme airbnb (durée, mensualités, etc.). Le bailleur peut quant à lui refuser ou donner un avis favorable pour ce mode de location, sans obligation de motivation, et est tenu de notifier son accord par écrit en cas d’acceptation.

Les règlementations concernant ce mode de location sur airbnb varient en fonction du type d’appartement. Dans le cas d’un logement privé sous-loué et vide, l’accord du bailleur est obligatoire, et le montant du loyer du sous-locataire ne doit pas dépasser celui fixé pour le locataire principal. Ces règles sont aussi valables pour quelqu’un qui décide de louer son appartement meublé, sauf en cas d’interdiction par le bail.